It's like...you know...

le blog de Blessy

26-09-13

VIC+FLO ont vu un flan

vicflo-blog

Haaaaaa Denis, Denis, Denis, DE-NIS. Tu as changé Denis, tu n'es plus le même, qu'est ce qui nous arrive?

Tu m'as eu avec Curling, je suis tombée en amour avec tes Etats nordiques, j'ai joui de "plans québécois" dans Bestiaire ou encore Carcasses. La nordicité, l'isolement, la solitude, le froid, c'est aussi un peu toi qui me les a transfusés et je pourrais personnellement t'en vouloir de m'avoir fait partir 1 mois au cercle polaire en hiver ou PIRE, vouloir rester au Québec, mais il n'en est rien, car je t'aime Denis.


Alors te revoilà, avec de vieux-nouveaux ingrédients.
Nouveaux ingrédients : l'homosexualité, la dépendance affective...chez des sujets de 40 ans et plus, sorties de prison. BON.
Vieux ingrédients: l'isolement, la solitude, en forêt. La nature-pourtant vaste-comme un nouvel enfermement, ou plutot une paix intérieure que Vic vient chercher dans sa cabane. Flo, bien plus sauvage et indomptable, elle, elle en veut pas, elle veut vivre à fond les ballons.
OK, beau tableau de début. Bravo. Acteurs impécables, bravo.

Mais la petite intrigue (dont on se souciait pas vraiment en fait), et le final, Denis, j'ai pas digéré. Peut être c'est moi. Je me suis habituée à un style plus contemplatif, sans histoire, où on se laisse emporter par le courant des choses, la violence de la nature et de l'homme. Tes beaux films durant lesquels on a peut être collectivement pensé à se suicider 100 fois mais d'où on est ressortis quand même avec un sourire... Et ÇA c'est pas donné à tous les films québécois.

En fait si j'étais sortie ne serait-ce que 10 minutes plus tôt, je serais restée sur un bon feeling. Tes 10 dernières minutes m'ont profondément agacée, et ce générique sur un ton gai, qui scande "c'est un beau jour pour mourir" m'a donné envie de me jeter sur l'écran et de le déchirer.

Denis t'as déconné. La scène d'agonie pourtant, sur un plan symbolique, était pas mal. Mais le petit truc de vengeance-qu'on-sait-pas-trop-pourquoi, et "l'après" m'a laissé un gout de "trop". Mais je ne suis pas rancunière, je continuerai à voir tes films, peut être même dans quelques mois je redonnerai une chance à Vic et Flo.


-------------------------------------------------
"Vic + Flo ont vu un ours" de Denis Coté, actuellement au cinéma.

 

Posté par blessy à 05:49 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Alors te revoilà, avec de vieux-nouveaux ingrédients.

    Posté par www.maxicned.fr, 06-07-16 à 04:31 AM

Poster un commentaire